Le 92 devrait être plus humain et plus vert

Opacité à la MDPH

Léa et Jacques [1] nous expliquent les problèmes de transparence dans leur dossier

Nous sommes les parents d’un jeune polyhandicapé : Son taux d’invalidité est de 80 %.

Ce taux nous donne droit à l’allocation AEEH (Allocation Education Enfant Handicapé) et à un complément qui est accordé en fonction du coût du handicap, de l'absence ou de la réduction d'activité d'un des deux parents ou de l'embauche d'une personne rémunérée.

Jusqu’en 2018, la MDPH nous a accordé un complément de 4ème catégorie mais en mars 2018, nous avons été informés que le complément accordé serait désormais de 3ème catégorie, ce qui représente une différence de 210 Euros par mois.  

Nous remplissons toutes les conditions pour pouvoir bénéficier d’un complément de 4ème catégorie : Les coûts liés au handicap sont supérieurs à 340 euros par mois, nous avons embauché une personne qui venait 3 heures par semaine pour assurer des soins à la personne et la maman a réduit son activité professionnelle pour prendre un temps partiel à 50%.

Nous avons fait un recours grâcieux en fournissant à la MDPH toutes les pièces justificatives nécessaires mais la MDPH a maintenu sa décision.

Nous avons donc fait un recours auprès du tribunal du contentieux de l’incapacité et avons dû, dans l’attente du jugement, arrêter de faire appel à la personne rémunérée pour nous aider.  

 

 [1]Le prénom a été modifié

Nos propositions pour que ça cesse :

  • Donner un interlocuteur unique pour chaque dossier MDPH, afin d’humaniser le suivi des démarches et mieux informer les ayants-droits
  • Etablir un audit du fonctionnement de la MDPH
  • Sans attendre les résultats mettre en œuvre un raccourcissement des délais de réponse

Mdph 92 hautsdeseine